Comment entraîner le pressing pour presser comme le FC Barça

Objectifs de la séance : Travail défensif, pressing en défendant de manière compacte dans le camp adverse

1/ Echauffement :

Carré 12×20 m

Groupe de 5 joueurs. 1 ballon par groupe. Un joueur se trouve à chaque coin et le ballon commence dans un coin. Il s’agit d’un exercice de modèle de passes qui nécessite également un mouvement rapide. Joueur 1 passe à l’intérieur au joueur 2. Pendant ce temps, le joueur 3 appelle vers le joueur 2, qui joue le ballon dans ses pieds. Joueur 3 contrôle orienté et joue soit au joueur 4 soit au joueur 5, puis échange sa place immédiatement avec joueur 1 ou du joueur 2, qui prend place au milieu. Alors que le changement s’opère, 4 a passé à 5 (selon le choix de 3) et les répétitions de séquences dans l’autre sens.

Progression :

Ajouter un second joueur au centre. Effectuer le mouvement indiquer sur le dessin.

2/ 4v3 Pressing

4v4. Les 4 joueurs jaunes maintiennent la possession du ballon dans leur camp. 3 défenseurs noirs pressent dans le camp des jaunes pour récupérer le ballon. Une fois récupéré, les joueurs noirs passent à leur coéquipiers qui attendaient dans son camp. Ils jouent alors la possession dans leur camp. 3 joueurs jaunes se transforment vite en défenseurs et vont presser dans le camp des joueurs noirs. Un joueur jaune reste dans son camp. Ainsi de suite…

Coaching :

  • Coordination défensive. En outre à une transition rapide à la perte de la balle, les attaquants doivent aussi tenter de travailler ensemble pour isoler, presser et récupérer le ballon mais aussi comprendre et coordonner leurs déplacements défensifs. Les jeunes joueurs ont souvent besoin de beaucoup de répétitions pour saisir l’importance de la communication visuelle et verbale dans le pressing et l’enfermement de l’attaquant en possession, en particulier quand ils sont le deuxième défenseur.
  • Couper les lignes de passes.  Un des points les plus importants est de faire comprendre aux joueurs la nécessité de couper les lignes de passes pour les joueurs sans ballons. Dans l’exemple ci-dessus, le joueur 1 enferme l’attaquant A, tandis que le joueur 2 reçoit en position de couverture, coupant la passe courte vers le joueur B. Le joueur 3 reconnaît que la seule option disponible pour A est de passer à C et 3 anticipe pour couper la passe vers C.

3/ 8v8 Corner Target

6v6 à l’intérieur du terrain et deux joueurs de chaque équipe se positionne dans un des coins du terrain comme indiquer sur le dessin.

L’objectif pour l’équipe en possession du ballon est de marquer un point en passant le ballon à chaque joueur de son équipe se trouvant dans un coin du terrain. Les deux joueurs cible doivent toucher le ballon sans que leur équipe ai perdu le ballon entre-temps.

L’équipe qui défend doit alors s’organiser pour défendre de manière compacte et enfermer l’équipe en possession du ballon dans un coin du terrain. Elle doit également presser rapidement pour empêcher les changements de côté par des passes longues en diagonale.

L’objectif ici est d’apprendre le pressing dans le camp adverse en empêchant la relance des adversaires.

Avec six joueurs, réparties sur un 1/2 terrain, l’équipe doit appliquer une pression rapide et constante sur le joueur en possession à partir du moment d’une nouvelle attaque commence et apportent également un soutien au joueur qui presse pour équilibrer le pressing. L’entraîneur doit se concentrer sur le travail défensif de l’équipe qui défend.

Coaching :

  • le premier défenseur. Ce joueur doit enfermer rapidement le joueur adverse en possession pour empêcher de jouer long sur un des joueurs cible.
  • l’espace derrière le ballon. Lorsque le premier attaquant est enfermé, d’autres défenseurs doivent rapidement couper les options de passes courtes et aussi obstruer les possibilités de jeu long. Ce mouvement va réduire l’espace et donner aux défenseurs une meilleure chance de reconquérir le ballon. Un ou plusieurs joueurs restent derrière le ballon pour équilibrer la défense en les protégeant contre un long ballon que jouerait l’équipe adverse.
  • transition. Ce jeu présente généralement beaucoup de moments de transition (passage attaque-défense et défense-attaque) où l’équipe vient de gagner ou perdre le ballon. Pour les objectifs de ce jeu, ce moment est la clé pour les défenseurs qui doivent appliquer une pression sur tout le terrain et d’essayer de contenir et récupérer le ballon immédiatement.

11v11 Pressing dans le camp adverse

Les deux équipes jouent 1-4-3-3 (ou mettre l’une des équipes dans une autre formation pour se préparer à un style particulier de jeu ou un adversaire). Il s’agit d’un match standard avec le terrain divisé en trois zones avec des cônes, comme illustré sur le dessin. Si l’équipe qui défend récupère le ballon dans le premier tiers du terrain, elle gagne 3 points. Si elle le gagne dans le tiers du milieu (second tiers), elle gagne 2 points. Enfin, si elle gagne la balle dans le dos du tiers de la matière ou s’ils marquent un but, ils gagnent un point. Cette incitation encourage les équipes à être très agressifs en pressant et en essayant de déposséder leurs adversaires grâce à haute pression dans la mesure le champ du possible.

Lire la suite

Exercice : 11 contre 11 possession du ballon

Voici un exercice en conditions de match pour travailler la conservation du ballon et les attaques placées. L’exercice a un second objectif celui de défendre avec un bloc équipe compact.

Description :

11 contre 11 sur un terrain normal.

2 options pour marquer 1 point :

  • Option 1 : 12 passes consécutives
  • Option 2 : en marquant dans le grand but (normal) mais tous les joueurs de l’équipe en possession du ballon doivent se trouver dans le camp adverse pour que le but soit valable.

Progression :

Tous les joueurs de l’équipe défensive doivent se replier dans leur camp au sinno le but encaissé compte double.

Objectifs : possession du ballon, attaque placée, maintenir le bloc équipe pendant la phase offensive «monter ensemble».

Lire la suite

Jour 8 : visite à Feyenoord Rotterdam

Actuellement le Feyenoord Rotterdam est classé 4ème en première ligue hollandaise, le club est entrainé par Ronald Koeman , célèbre libéro de Barcelone du temps de John Cruyff. Ronald Koeman est un excellent entraineur, il a gagné 3 championnats, dont un avec l’Ajax, deux avec le PSV et il a atteint les quarts de finale de la ligue des champions avec Benfica et l’Ajax

J’ai donc assisté à une de ses séances d’entraînement le 8ème jour de mon voyage.

Déroulement de la journée :

A 8 heures, observation de la séance de l’équipe pro dirigée par Ronald Koeman.

Et l’après-midi, différentes séances d’entrainements de jeunes notamment des U13, U16 et U17. Les U13 sont entrainés par Roy Maakay, célèbre attaquant hollandais qui a joué entre autre plusieurs années au Bayern de Munich puis au Feyenoord Rotterdam.

Voici la séance d’entrainement de l’équipe pro.

L’objectif tactique est de préparer le match du week-end. Les joueurs sont arrivés à 10 heures sur le terrain.

Pour l’échauffement musculaire, ils ont effectué quelques courses en 2 lignes et des mouvements dynamiques pendant 10 minutes.

2ème exercice avec le préparateur physique. Travail de la résistance à répéter les efforts.

Les joueurs sont placés comme indiqué sur le dessin ci-dessous

Lors les 3 premiers passages, les joueurs vont jusqu’au dernier plot. Ils partent par 2, côté à côte, à un rythme assez élevé. Après cela, les joueurs effectuent 3 nouveaux passage jusqu’à l’avant dernier plot. Puis de nouveau ils réduisent la distance d’un plot et ainsi de suite jusqu’au premier plot soit 10 mètres. Les joueurs vont jusqu’au plot rapidement puis reviennent en trottinant pour récupérer.

2 séries sont effectuées, avec des étirements de 2 minutes après chaque série

Exercice 3

5 contre 2 et 6 contre 2 dans des espaces de 20m par 20m

Travail tactique : conservation du ballon en une touche de balle, 10 passes = 1 point

Exercice 4

Travail tactique : un 8 contre 8 sur moitié de terrain

Les équipes sont organisées en 3-2-3 : 3 défenseurs, 2 milieux, 3 attaquants

4 matchs de 10 minutes avec 3 minutes de repos entre chaque match.

A noter : Ronald Koeman est resté sur le bord de la touche et n’intervient jamais lors du match, laissant les joueurs jouer, mais pendant les périodes de repos  où il donne des instructions sur le jeu des équipes.

Cette journée au Feyenoord a été une journée très enrichissante surtout l’après-midi avec beaucoup d’exercices et de séances d’entrainements chez les jeunes que je présenterai dans de futurs articles.

Lire la suite

Jour 7 : Visite au NEC Nimenjen

Le matin à 10h, j’ai pu observer la séance d’entrainement de l’équipe pro puis à partir de 13h30 les entrainements des U17, U14 et U13.

Globalement N.E.C. travaille par cycle de travail chez les jeunes comme le fait le PSV. Pour connaître les cycles de travail, je vous invite à consulter l’article du jour 6 : ma visite au PSV

La séance de l’équipe pro :

Les joueurs ont commencé par un travail de course sans ballon pour l’échauffement puis ont continué avec un travail de coordination avec cerceaux et déplacements latéraux.

Ensuite, les joueurs ont fait un exercice d’attaque rapide.

Les joueurs sont disposés comme indiqués sur le dessin.

Les défenseurs sont 2 mètres derrière les attaquants et un attaquant se trouve  à l’entrée de la surface de réparation, pris au marquage par un défenseur. Le milieu de terrain qui a le ballon effectue un une-deux avec le second milieu de terrain puis passe le ballon à l’attaquant. Dès lors, les 2 milieux de terrain rejoignent rapidement l’attaquant et les 2 défenseurs en retrait sur la ligne médiane partent également rejoindre leurs coéquipiers à l’entrée de la surface. Se joue alors un 3 contre 3

L’objectif pour les attaquants est de vite combiner pour profiter de leur supériorité, de leur avance et de l’espace pour attaquer et tirer au but au plus vite.

L’objectif pour le défenseur à l’entrée de la surface est de temporiser, de ne pas se jeter rapidement pour permettre à ses collègues de vite se replacer et l’objectif final pour les défenseurs est de vite se replacer pour pouvoir jouer un 3 contre 3.

Ci-dessous la vidéo de démonstration :

Image de prévisualisation YouTube

Enfin, en 3ème exercice,

Les joueurs ont effectué des combinaisons sur le but. Ces combinaisons visent à travailler  la relation latéral-ailier.

Le jeu démarre avec un jeu à trois entre les milieux au rond central. Le troisième milieu effectue une transversale sur le latéral qui joue en une touche de balle un une-deux avec l’ailier. Puis le latéral centre pour les deux attaquants qui ont croisés leurs courses. Travail des deux côtés.

Lire la suite

Jour 6 : visite au PSV

Nous sommes arrivés le matin à 10h au centre d’entrainement du PSV Heindoven et nous avons visité les installations. Puis à 10h30, Jelle Goes le directeur du centre de formation  nous a fait une présentation et expliqué les méthodes du centre. L’objectif du PSV pour les catégories jeunes est tout simplement d’être le meilleur centre de formation des Pays Bas. Comment gagner cette réputation, 2 axes de développement : la qualité des joueurs produits et les résultats

C’est pour cela que très tôt, les entraineurs essaient d’inculquer la culture de la gagne aux jeunes sans toutefois négliger le beau jeu et les choses bien faites.

1/ Cycle de travail

Toutes les équipes travaillent selon le même cycle composé de 6 semaines dont les 2 premières sont consacrées au travail défensif

1ère semaine : exercices pour apprendre à défendre dans le camp adverse, donc pressing dans le camp adverse

2ème semaine : exercices pour défendre dans son propre camp

3ème semaine : transition défense offensive, cela veut dire passage de la défense à l’attaque -> que doivent faire les joueurs lorsque l’équipe récupère le ballon

4ème semaine : construction du jeu dans le camp adverse

5ème semaine : travail offensif et notamment de finition, donc beaucoup de travail devant le but

6ème semaine :  transition défensif, c’est à dire le passage de l’attaque à la défense –> que doivent faire les joueurs lorsqu’ils ont perdu le ballon

Au bout des 6 semaines, les cycles recommencent avec le travail défensif. Toutes les équipes du PSV toutes catégories et âge confondu travaillent selon ce même cycle de manière à ce qu’il y aient beaucoup de répétitions.

2/ Travail physique au PSV :

Il n’y a pas de travail de coordination. Le physique est exclusivement travaillé au travers de jeux d’entrainement comme par exemple le 8 contre 8, le 4 contre 4, le 5 contre 5, le 3 contre 3 et le 1 contre 1.

Là aussi, c’est un travail sur 6 semaines.

Les 2 premières semaines sont consacrées à l’endurance, travaillé en 8 contre 8 sur moitié ou ¾ de terrain. Les semaines 3 et 4 sont consacrées à la résistance spécifique au football qui est travaillée au travers de 5 contre 5, ou 4 contre 4 ou 3 contre3. Enfin les semaines 5 et 6 sont consacrées au travail de vitesse spécifique au football au travers de 1 contre 1

3/ Séance d’entraînement des U13

L’entrainement a commencé avec un travail technique individuel, un exercice qu’ils appellent la Coerver box qui vient de la méthode Coerver très utilisée aux Pas-Bas.

Exercice 1 :

Les joueurs sont dans un espace délimité, 1 ballon par joueur. Ils conduisent le ballon sur 2/3 mètres et tous les 2/3 mètres, les joueurs réalisent le mouvement demandé par le coach. Les mouvements peuvent être passement de jambes droite gauche, double passement de jambes, passage du ballon derrière la jambe d’appui, changement de direction avec la semelle, râteau, plusieurs gestes techniques.

Vous trouverez ci dessous la vidéo avec les gestes techniques réalisés.

Image de prévisualisation YouTube

A noter : le point le plus important est le changement de direction. Le coach des U13 du PSV a beaucoup insisté pour que les joueurs conduisent leur ballon, exécutent leur dribbles et marquent bien le changement de direction et le changement de rythme. Le joueur quand il dribble un adversaire c’est pour changer de direction et changer de rythme, il doit aller dans la direction opposée et changer de rythme pour accélérer.

Durée de l’exercice : 15 minutes

Vidéo

2ème exercice : un travail de dribble de 1 contre 1

Un passeur, puis un attaquant et un défenseur. Le départ de l’action est donné lorsque l’attaquant part de sa position. Il part du plot et demande le ballon dans l’espace de jeu. Le défenseur le suit et le receveur doit passer à l’attaquant. Si le défenseur récupère le ballon, il cherche à marquer dans l’autre but.

Ce qui est important ici est la passe du receveur. Il ne doit pas donner le ballon n’importe comment. Il doit donner le ballon lorsque l’attaquant est libre et en aucun cas lorsque le défenseur est proche de l’attaquant ou vraiment au marquage serré.

Le rôle de l’attaquant est de se démarquer pour se retrouver seul ou avoir 2 / 3 mètres d’espace devant lui pour pouvoir contrôler et dribbler

Le point de coaching important :

Le receveur ne doit pas passer trop tôt le ballon ni dans de mauvaises conditions. J’ai vu par exemple le receveur passer au bout de 30 secondes ; 30 secondes pendant lesquelles l’attaquant faisait des appels à droite, à gauche, en arrière pour se défaire du marquage. Et au bout de ces 30 secondes lorsque l’attaquant à force de feintes de corps, de mouvements, d’appel contre appel s’est démarqué, le receveur lui a fait sa passe et l’attaquant a pu attaquer puis marquer son but.

Image de prévisualisation YouTube

Durée : 30 minutes

3ème exercice : tournoi en jeu libre

7 contre 7, sur demi-terrain, matchs de 3 minutes, 3 équipes de 7, les équipes tournent.

Pas de consignes particulières par contre le coach stoppait le jeu en cas de grosses erreurs de placement ou de mauvais choix pour interroger le joueur sur ses erreurs et choix afin qu’il y réponde de lui-même.

Lire la suite

Voyage aux Pays-Bas : Jour 5

Mon cinquième jour a été exceptionnel ! J’ai visité le centre de l’Ajax mais surtout j’ai eu un accès à tous les terrains et j’ai pu discuter avec tous les coach. Je tiens à les remercier car ils ont été très disponibles et ont vraiment pris le temps de répondre à toutes mes questions.

Allons à l’essentiel !

J’ai rencontré l’entraineur des U15 et il m’a expliqué la semaine d’entraînement des équipes à 11 (U14 à 17) :

  • Lundi : séance de récupération avec beaucoup de jeux réduits libres sans règles
  • Mardi : repos
  • Mercredi : Travail technique + jeu de position (conservation du ballon)
  • Jeudi : Travail technique + jeu de position
  • Vendredi : Tactique avec un thème bien précis comme la relance des défenseurs ou encore l’attaque placée dans le camp adverse, etc.

Concernant le travail technique, les coach suivent le même cycle tous les mois :

  • la première semaine : travail de la passe (courtes et longues)
  • le deuxième semaine : techniques défensives (1v1, 1v2, 2v2, 3v2, 3v3)
  • la troisième semaine : le tir
  • la dernière semaine : le dribble

Une chose très intéressant m’a interpellé : le coach des U15 a dit qu’il ne prenait pas en compte l’adversaire et que le travail tactique du vendredi était axé seulement sur le jeu de son équipe en 4-3-3. Egalement, il expliquait qu’il ne prenait pas en compte les performances individuelles car à cet âge un joueur peut faire un grand match puis passer complètement au travers le suivant, sans raisons particulières. Le plus important est donc de travailler dans la continuité pour assurer le développement de chaque joueur. De même, il ne change pas de tactique à chaque match ou selon un adversaire précis car le plus important est le développement des joueurs : il joue chaque match en 4-3-3 et  veux gagner en jouant bien.

Puis j’ai vu les U10, U11 et U13. La méthodologie d’entraînement pour ces catégories se compose comme cela :

  • 3 ateliers : un atelier de shoot (tir au but ou travail de la passe longue), un atelier de passes courtes (une-deux, jeu en triangle) et un atelier de dribbles. Les joueurs passent environ 10 à 15 minutes par atelier.
  • Il y a un coach par atelier. Ce qui est intéressant c’est qu’il y avait 3 coach qui sont restés toute l’après-midi à animer le même exercice. Chacun de ces coach ont donc entraîner le même exercice mais pour les 3 catégories.
  • Puis après 1h d’ateliers techniques, chaque équipe a réalisé un jeu pendant 20 minutes : 6v6 avec 1 joker sur 2 buts avec gardiens; une autre équipe a réalisé un 7v7 avec 4 petits buts (chaque équipe attaque et défend deux petits buts sans gardien).

J’ai pris énormément de notes des entraînements. Malheureusement je n’ai pas le temps de mettre tout cela en ligne. Hier soir je suis rentré à 23h (!) et aujourd’hui je vais visiter le centre d’entraînement du PSV. Je mettrai tout cela en forme et en ligne à mon retour avec les séances complètes ainsi que mes observations.

A demain pour vous raconter ma visite au PSV !

A très vite

Dylan

The French Coach

Lire la suite

Voyage Pays-Bas : Jour 4

Mon quatrième jour a été tout aussi passionnant que les trois premiers.

La journée a commencé à 09h30 avec une conférence d’un nouvel instructeur de la KNVB (fédération hollandaise de football).

Le thème portait sur la méthodologie d’entraînement et plus particulièrement sur l’entraînement tactique.

Voici quelques points importants qu’il faut retenir :

- La première chose à faire est de choisir un système de jeu en rapport avec les forces de son équipe. Il est également très important de s’y tenir tout au long de la saison. Ne changez pas de système tactique parce que vous jouez contre un adversaire plus fort ou parce que vous venez de perdre vos deux derniers matchs. Cela ne va que perturber encore plus les joueurs.

- Les joueurs s’entraîneront donc dans les positions qu’ils joueront en match. Il est donc important de ne pas changer toutes les 5 minutes de système de jeu.

- Tout commence avec l’analyse du match. Vous allez créer des exercices selon les problèmes rencontrés lors du match.

- Dès lors, lors de cet exercice, il est nécessaire que vous restiez concentrer sur l’objectif. Si votre objectif est par exemple la relation entre le gardien et les défenseurs lors des relances alors concentrez-vous sur le positionnement des défenseurs, les passes entre défenseurs et gardien, la communication entre ces joueurs. Et rien d’autre. Si vous voyez d’autres problèmes surgir lors de l’exercice, notez-les vous y revendriez plus tard. Réglez un problème à la fois.

La méthodologie d’entraînement comporte trois étapes :

1/ L’expérience

2/ L’apprentissage

3/ Le jeu

1/ L’expérience : il faut remettre vos joueurs dans la même situation du match qui a posé problème à vos joueurs. Il y aura peu de joueurs et l’espace sera assez grand.

Pour revenir à notre exemple du problème de relance entre les défenseurs et le gardien, vous pouvez commencer par exercice comme un 4c3 sur demi-terrain (cf. dessin ci-dessous)

A noter que si vos joueurs ont réglé le problème, vous pouvez ajouter un attaquant pour compliquer la tâche des défenseurs. Concentrez-vous sur la position des défenseurs et du gardien, la communication et la qualité du jeu de passe uniquement. Ne vous concentrez pas sur les attaquants.

Durée : entre 30 à 35 minutes.

2/ L’apprentissage : c’est sensiblement la même chose que que la phase expérience mais nous allons complexifié le jeu. Par exemple, nous pouvons faire un 8v7 sur un demi-terrain. Il y a alors plus de joueurs sur un plus petit terrain. Concentrez-vous sur les relations défenseurs-milieux.

Durée : entre 30 à 35 minutes.

3/ Le jeu : c’est la partie finale de l’entraînement. Le jeu est libre. L’entraîneur ne doit en aucun cas intervenir. La seule chose qu’il doit faire est d’arbitrer le match, l’animer en encourageant et en valorisant les buts et les belles actions collectives. Rien d’autre. Ne corrigez pas vos joueurs. Ne stoppez pas le jeu. Ici c’est un 8v8 sur trois-quart du terrain. Les joueurs mettent en pratique ce qu’ils ont appris dans les deux phases précédentes.

Durée : 10 minutes.

Ensuite, j’ai assisté à une séance d’entraînement de cet instructeur pour nous démontrer la méthodologie dans un club amateur de haut niveau. Je reviendrais vers vous plus tard car  j’ai filmé la séance et il m’est impossible de télécharger les vidéos car le wifi n’est pas assez puissant.

Toutefois, je voudrais rapidement vous parler des installations des clubs amateurs en général ici en Hollande.

Chaque club amateur, et quelque soit le niveau possède entre 3 à 4 terrains d’entraînement plus un terrain en herbe pour les matchs. Leur club house est magnifique. Il comporte un restaurant, un club business, une boutique “fanshop”, des écrans géants, etc. Je n’ai jamais vu cela, surtout pour des clubs amateurs. Leur organisation ressemble fortement à celle d’un club pro.

L’après-midi, j’ai assisté au match de l’équipe première. Cette dernière s’est inclinée 1-0 à domicile. Elle produit un bon jeu, a dominé mais a pris un but en contre-attaque.

La KNVB demande lors des formations de coach d’analyser certains matchs. En effet, vu que leur méthode repose principalement su l’analyse de match, les coach en formation doivent passer un examen sur cette partie. Dès lors l’instructeur nous a demandé qui voulait se prêter au jeu. Bien entendu, j’ai répondu favorablement. Et lors de cette formation, il est demandé à chaque coach d’analyser une partie spécifique de l’équipe. Pour ma part, j’ai choisi le milieu de terrain de l’équipe recevante De Treffers. J’ai donc analysé le match en me focalisant sur les milieux en phase offensive et en phase défensive. Et j’ai réussi le test ! L’instructeur était d’accord avec mes observations. Puis il m’a donné demandé de lui donner les solutions aux problèmes observés et enfin de créer une séance pour régler ces problèmes avec la méthodologie de la KNVB. Et là encore j’ai réussi le test !

Lundi après-midi je serai à l’Ajax pour observer les entraînements des jeunes. Je reviendrai vers vous avec plein d’exercices !

A très vite.

Dylan

The French Coach

Lire la suite

Voyage aux Pays-Bas : Jour 3

Pour ce troisième jour de mon aventure aux Pays-Bas, je suis allé au centre de formation de l’Ajax d’Amsterdam.

Vu qu’aujourd’hui nous sommes samedi, c’est le jour des matchs de championnat. J’ai donc analysé scrupuleusement le jeu de l’Ajax dans toutes les catégories.

Voici ce que j’en ai retiré.

  • U11 : joue en 3-2-3 comme indiquer sur le dessin ci-dessous. A noter que le coach n’a pas parlé une seule fois, ni replacé, ni réprimandé un joueur. Il a pris des notes, fais des changements, mais n’a pas donné de consignes durant le match. Le jeu de cette catégorie est essentiellement axé sur le déséquilibre individuel c’est-à-dire que chaque jouer est encouragé à tenter des dribbles pour éliminer son adversaire direct. En discutant avec l’entraîneur, il m’a dit qu’à cet âge la formation est axé sur les gestes techniques et donc qu’en match il encourage les joueurs à dribbler pour mettre en pratique ce qu’ils apprennent à l’entraînement. Dans le programme de l’Ajax, le beau jeu collectif et bien léché est exigé à partir des U15 lorsqu’ils jouent à 11 contre 11.

  • U17 : joue en 4-3-3. Les 3 milieux sont au départ sur la même ligne mais lorsque les défenseurs ont le ballon, ils sont  constamment en mouvement dans les intervalles et jamais sur la même ligne. Ils forment un triangle. Voir dessin ci-dessous.

Autre chose : les milieux ne passent jamais devant les attaquants c’est-à-dire que ils sont toujours derrière les avant-centre en soutien. Lorsque les milieux passent le ballon aux joueurs de devant, ils viennent en soutien dans les intervalles.

Voici la position des joueurs lorsque l’Ajax construit le jeu à partir de son camp.

Maintenant voici la position des joueurs lorsque l’Ajax possèdent le ballon dans le camp adverse. Les ailiers resserrent vers l’axe (3 avant-centre) pour laisser l’espace aux latéraux qui jouent très haut. Les milieux restent en soutien. Voir le dessin ci-dessous.

Enfin j’ai noté que le rôle des milieux est de changer de côté. Ils jouent simple (1 à 2 touches de balle max.). Ils ne dribblent jamais et communiquent beaucoup.

Défensivement, il y a gros pressing à la perte du ballon. Si l’adversaire passe la ligne médiane alors l’équipe se replie très rapidement pour former un 4-1-4-1 très compact en position d’attente.

  • U20 : joue en 4-3-3. 3-0 au bout de 10 minutes de jeu ! J’ai cru voir le Barça jouer !!! Pour ce qui est de l’animation du 4-3-3 c’est exactement la même que les U17 (toutes les équipes doivent jouer de la même façon). Sauf que l’adversaire jouait en 5-3-2. Alors l’Ajax est passé en 3-4-3 en losange au milieu (voir dessin ci-dessous) pour maintenir la possession et se créer plus d’occasions de buts puisqu’il avait la supériorité numérique au milieu.

J’expliquerai dans un prochain article, à mon retour, comment entraîner le 4-3-3 de l’Ajax puisque je vais assister Lundi toute la journée aux entraînements de toutes les catégories en assistant sur le terrain les coach de l’Ajax.

Dimanche j’ai rendez-vous avec deux instructeurs de la KNVB (fédération hollandaise de football) qui vont entraîner un groupe de joueurs venant des Etats-Unis. Je vais donc assister aux entraînements et bien sûr noter tous les exercices !!!

Enfin, veuillez m’excuser car j’ai filmé plein de choses : les stades, le complexe de l’Ajax, des entraînements, des matchs pros et des jeunes de l’Ajax. Mais malheureusement, les vidéos sont trop lourdes pour être télécharger en Wifi. Cela prend énormément de temps. Ce que je propose c’est de les mettre en ligne dès mon retour.

A très vite.

Dylan

The French Coach

Lire la suite

Voyage aux Pays-Bas : Jour 2

Le programme de cette journée est la visite du stade et du centre d’entraînement de Shalke 04.

Petit-déjeuner avec les coach. Le moins que l’on puisse dire c’est nous avons dès le rréveil des discussions très animées. Nous avons débattu pendant 45 minutes sur comment contrer un 4-2-4 en jouant en 4-3-3. Bref c’était passionnant !

Puis nous sommes parti en bus à 09h direction Shalke. Deux heures plus tard nous étions au Veltins Arena (stade de Shalke 04). Nous avons commencé par la visite du stade.

Pour partager avec ce grand moment, voici quelques vidéos. C’est un magnifique stade.

Nous avons commencé par le musée, puis les gradins. Ensuite nous sommes allés au restaurant du stade. Nous sommes descendus d’un étage pour accéder à la zone mixte puis nous avons visité les vestiaires des joueurs. Puis nous sommes allés dans le couloir menant à la pelouse. Admirer le spectacle !

La vidéo sera en ligne dans quelques jours lorsque j’aurais à un WIFI plus puissant :-)

Puis à 13h j’ai assisté à la séance d’entraînement des pros. Malheureusement Raul et Huntelaar n’étaient pas là. La veille l’équipe a joué contre FC Twente en Europa League et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ont réalisé une grande prestation puisqu’ils ont gagné 4-1 en étant mené 1-0 et en ayant perdu le match aller 1-0.

Le coach Huub Stevens est adulé ici puisqu’il a gagné la Coupe UEFA en 1997 contre l’Inter de Milan. Cette saison Shalke 04 est proche de la 3ème place synonyme de qualification pour la Ligue des Champions.

S’entrainer alors les remplaçants et les joueurs qui n’ont pas été retenu la veille. Il y avait 14 joueurs + 2 gardiens

La séance a commencé avec un  5v2. Les gardiens s’échauffaient avec l’entraineur des gardiens.

Dimensions du 5v2 : 10x10m à une touche de balle. Puis les joueurs ont effectué des étirements.

Ensuite les joueurs ont joué un 8 contre 8 sur une moitié de terrain. Les joueurs n’avaient pas de restrictions. Mais le coach arrêtait le jeu dès que le joueur faisait un mauvais choix. Les relances des gardiens étaient obligatoirement courtes. Il était demander de mettre du rythme dans le jeu. Si le joueur qui recevait le ballon était immobile il se faisait «remonter les bretelles». Le jeu a duré 3 x 10 minutes avec 2 minutes de repos (pause boisson) entre chaque série.

Une équipe était disposée en 4-2-1 et une autre en 3-1-3 comme indiquer sur le dessin ci-dessous.

Enfin les joueurs ont effectué un léger footing autour du terrain pendant 7 minutes et ont fait des étirements pendant 4 minutes.

La séance d’entraînement a duré 1 heure à peine.

Le coach Huub Stevens (hollandais) est très sympa, avenant et n’a pas hésité à répondre à quelques questions comme son système de jeu préféré (4-2-3-1) et son style d’entraînement basé sur beaucoup de jeux réduits pour apprendre aux joueurs à prendre des décisions très rapidement dans des petits espaces.

Quelques images de l’entraînement. (La vidéo sera mise en ligne d’ici quelques jours)

Puis à 20h nous sommes allés regarder le match de première divisions hollandaise Vitesse Arhnem-Heracles. Il y a eu 2-0 pour Vitesse. Le jeu était ouvert des deux côtés. Il y a une vingtaine d’occasions de buts. On s’est pas ennuyé ! Les deux équipes jouaient en 4-3-3 voire en 3-2-5 en phase offensive ! D’ici quelques jours je mettrais en ligne une vidéo de l’échauffement d’avant-match des deux équipes.

Demain c’est l’AJAX d’AMSTERDAM. J’ai un accès libre au centre de formation. Je vais donc observer pratiquement toutes les catégories d’âges. Je vous raconte tout cela demain. Avec impatience…

Lire la suite

Voyage aux Pays-Bas : Jour 1

Comme promis je vais vous raconter mon aventure aux Pays-Bas.

Je suis arrivé ce matin à 08h30 à Amsterdam. J’y ai rencontré des coach venant des USA, du Royaume-Uni, de la Finlande, de la République Tchèque, de la Pologne.

A 13h00, j’ai assisté à une conférence de Harry Janssen, instructeur à la KNVB (Fédération Hollandaise de Football). Elle portait sur la méthodologie des coach hollandais.

La première chose qui m’a marqué est la suivante : Harry nous a dit qu’un bon coach est celui qui fait progressé ses joueurs, qui tire aux maximum le potentiel de ses joueurs et ce quelque soit le niveau de ses joueurs, même s’ils sont limités techniquement.

C’est pourquoi tous les coach hollandais travaillent de la même manière.

Tout commence avec l’analyse du match. La défaite en soi n’est pas grave. Le plus important c’est ce que l’on en retire. Le coach ne doit pas se concentrer sur les «on-dit», sur les commentaires acerbes des personnes autour. Le coach doit prendre du recul et avoir un esprit critique du match.

Pour cela il doit se poser les bonnes questions, à savoir :

  1. Quel est le problème ? Qu’est ce qui n’a pas fonctionné ?
  2. Où est-ce que cela se passe ? Dans quelle partie du terrain ?
  3. Qui est concerné ? Quels joueurs sont la source du problème ?
  4. Quand cela se passe-t-il ? A quel moment ? Attaque, Défense, transition défensive ou transition offensive ?

Le rôle du coach est de mettre à l’entraînement les joueurs en conditions de match afin de résoudre les problèmes survenus lors du dernier match.

Ainsi lorsque l’entraîneur aura trouver les réponses aux questions qu’il se sera posées, alors il pourra créer un exercice qui placera les joueurs dans la même situation que le match.

Important :

  • toujours mettre un but à attaquer
  • toujours mettre des adversaires actifs et NON passifs (ce qui ne sert à rien puisque cela ne recréé pas la situation de match)
  • Stopper le jeu quand les joueurs font les mauvais choix, ou sont mal positionnés ou encore effectuent des mauvaises passes pour leur POSER DES QUESTIONS. Ne pas leur donner les solutions mais les faire réfléchir.
  • Toujours leur poser la question «POURQUOI ?»

Messieurs les coach, veuillez bien noter que votre attitude est très importante. Vous devez en toutes circonstances rester positif mais aussi critique (analyse). Cependant ne blamez pas vos joueurs. Il y a une différence entre la critique et le blâme.

Ce n’est pas il y a une autre chose m’a marqué lors de cette conférence.

Le travail physique se fait avec le ballon au travers de jeux. En effet, lorsque vous apprenez à nager, vous vous jetez dans l’eau puis vous apprenez à nager. De même lorsque vous apprenez du piano, vous vous asseyez puis taper des notes. En football, c’est la même chose. Vous êtes sur le terrain et vous devez jouer au football. Alors arrêtez de faire faire des tours de terrain à vos joueurs ou bien des sprints sur 10 mètres. Travaillez le physique au travers d’exercices avec le ballon et des adversaires, en conditions de matchs. Les Pays-Bas travaillent de cette manière depuis des années et sont second au classement FIFA.

Autre chose : lors de vos exercices mettez vos joueurs en position de faire des choix. Le football est un sport où il faut faire des choix. Il faut donc entrainer vos joueurs à faire des choix. De préférence les bons choix, le bon mouvement au bon moment. Cela peut être par exemple, lors d’un exercice technique.

Ici nous avons un exercice simple où le joueur reçoit le ballon, effectue un contrôle orienté puis passe à un troisième joueur. Cet exercice est mauvais car le joueur ne fait pas de choix mais également exécute les mouvements de manière mécanique, automatique. Cette situation, on ne la retrouvera pas en match.

Le bon exercice est le suivant : on ajoute un défenseur qui empêche le joueur 2 de se retourner. Le joueur 2 doit faire un premier choix concernant la manière de contrôler et de protéger son ballon, puis un second choix pour savoir à qui il va passer le ballon, au joueur qui sera visible, le plus accessible. Il devra effectué le mouvement rapidement de manière a éliminé son défenseur.

Enfin, le mot de la fin : LAISSEZ VOS JOUEURS FAIRE DES ERREURS.

J’approfondirai dans des prochains articles toutes ces notions.

Après la conférence, j’ai assisté à des matchs de U15 et U17 d’un club amateur de haut niveau. Je me suis régalé à les voir jouer. Les équipes jouent en 4-2-1-3 avec des passes courtes au sol, beaucoup de mouvements, des relances à partir du gardien et beaucoup de beaux gestes techniques.

Voilà il est 23h30 la journée est finie. Elle a été longue mais tellement passionnante.

Demain à 08h00 j’ai rendez-vous avec mes collègues coach pour départ vers Shalke 04, en Allemagne pour assister aux entraînements des équipes du centre de formation. Je vous raconte tout ça dans un prochain article. Je vous parlerai également de la manière dont les autres coach (étrangers) travaillent avec leurs équipes.

A très vite dans mon prochain article. Je vous raconterai comment on travaille à Shalke 04.

Dylan,

The French Coach

Lire la suite